Home Mode Mannequinat Davy – Carmel le touche à tout s’explique. (première partie)

Davy – Carmel le touche à tout s’explique. (première partie)

17 min read
0
0
57

Le 26 juillet 1988 naquit à Bujumbura, au Burundi, un jeune homme aux talents multiples (journaliste, styliste, chanteur etc.,…) nommé Davy-Carmel Ingabire. Dans cet entretien, nous avons parlé avec quelques personnes de son entourage (amis et collègues), afin d’en savoir un peu plus sur lui.

Armel Nkuzimana (Artmel) est un de ses amis les plus proches, avec qui il travaille dans beaucoup de domaines (médias, mode, événement).

Depuis quand tu connais Davy ?

La première fois que j’ai rencontré Davy, c’était je crois en 2012 et j’étais passé récupérer le CD IBIHE du  groupe HEAVENLY MELODIES  que j’avais gagné grâce à un jeu de facebook. Je m’en rappelle comme si c’était hier (Rires), parce que cela faisait longtemps qu’on chattait. J’écrivais des news pour TOP TEN TUBE et CLUB MELOMAN (des émissions qu’il animait sur Bonesha FM), mais on ne s’était pas vraiment encore rencontrer. Je suis passé le voir un jour à son boulot et ce qui m’a le plus frappé c’est son enthousiasme. Il est venu me saluer comme si on était de vieux potes. Et je me rappelle, que je me suis dit qu’il en faisait un peu trop (lol). Il m’a présenté tout le monde et m’a fait visiter le fameux studio rouge. Bref, il était très sympa.

Comment le décrirais-tu ?

Hyper bosseur, hyper perfectionniste, un leader né, un grand rêveur qui n’a pas peur de réaliser ses rêves. C’est un vrai role model.

Peux- tu nous raconter un souvenir fort que tu gardes de lui ?

Pour la petite histoire, lors de la seconde édition des TMAs 2012. Davy s’était mis dans la tête l’idée de faire une entrée de ouf avec une chorégraphie exceptionnelle. Alors, comme d’habitude il m’en avait parlé et je l’avait prévenu qu’il devait s’entrainer pour que ça soit parfait. Après deux semaines de répète sans relâche avec les danseurs sur une instrumentale spécialement composée par Dj Preeze 36. L’événement arrivé, Monsieur Ingabire panique, oublie toute la chorée, commence à faire du n’importe quoi et au final laisse tomber, après l’événement il vient me voir et me dit « Qui ne tente rien n’a rien, maintenant je sais que danser, ce n’est pas mon truc».

En travaillant avec lui, qu’est-ce qui t’a le plus marqué ?

Il est plutôt simple. Mais ce qu’il déteste le plus, c’est qu’on lui dise que quelque chose est impossible, car là il va se faire une joie de vous prouvez que vous avez tort.

……………………………………………………..

Iris Irumva Co-fondatrice et Directrice de l’Agence ESTHER.

Iris&Davy-Carmel
Iris&Davy-Carmel

Comment le décrirais-tu ?

Davy est un bosseur acharné aux talents multiples, un team leader et risque taker, un ami de confiance…. La liste est longue.

La chose la plus inspirante chez lui ?

La musique, la mode, le leadership.

Peux-tu nous raconter un souvenir fort que tu gardes de lui ?

Le meilleur souvenir, est notre voyage à Kampala. Nous étions comme deux aventuriers qui cherchaient à agrandir leur agence de mode en organisant des défilés dans une capitale débordante d’opportunités dans ce domaine.

……………………………………………………..

Mireille Kayeye, son amie depuis le Lycée SOS et une ancienne collègue de la Radio Bonesha FM.

Comment le décrirais-tu ?

Mireille&Davy-Carmel

Davy est quelqu’un de très brillant, créatif, aventurier et super multi talentueux.  Il est capable de tout faire ! Alors carrément tout ! Il a une énergie de journaliste, d’acteur, de musicien, de chanteur gospel, de producteur, de présentateur, de fashion designer et d’organisateur. C’est un artiste doté d’une grande originalité. Il a un esprit créatif qui lui permet des merveilles dans tout ce qu’il accomplit. Il y’a quelque chose presque une force surnaturelle qui émane de lui. Les gens qui sont proches de lui ressentent souvent cette rage de vivre et de créer, de transformer les choses autour d’eux. Le plus important, il travaille dur pour ce qui le passionne. Et il vit sa passion ! Ce qui est très rare à voir dans notre société.

En classe il était comment ?

Quand il commence un projet, il fait tout pour l’accomplir. Il est infatigable et on ne s’ennuie jamais avec lui. Quand nous étions au Lycée SOS, il était toujours le premier de la classe. Très à l’aise avec toutes les matières maths, français, anglais, c’est un vrai génie je te jure. Je me rappelle aussi qu’il aimait dessiner des styles et il disait qu’un jour il allait devenir un fashion designer ce qu’il fait d’ailleurs maintenant avec son agence de mode « Esther ». Notre truc c’était d’aller manger des samboussas chez Helena à Ngagara, c’était notre spot préféré .En passant aussi, c’était le plus élancé de la classe, ce qui fait que les conversations allaient mieux assis! (Fou rires)

Et au travail ?

A Bonesha, il disait que la jeunesse burundaise avait besoin d’un nouveau ton d’émissions et d’un style plus rythmé et moderne, il a révolutionné les programmes de la radio en y’ajoutant TOP TEN TUBE et autres ! Rien ne semble l’arrêter. Très créatif, infatigable dès qu’il avait une vision, il se lançait et ça réussissait toujours. Incroyable ! Il est d’une énergie de dingue, je n’arrive pas toujours à comprendre comment il fait.

C’est grâce à lui que j’ai commencé à Bonesha. Un jour, il m’a dit qu’il avait une place libre pour présenter le club de midi et m’a mis en contact avec le directeur et la chargée de programme. C’est lui qui m’a embarqué dans ce qui fut cinq années pleines d’aventures, d’amitié, de partage et d’une passion commune qu’est le journalisme. Aussi faire le club de midi ensemble était une expérience inoubliable. Parler aux jeunes, échanger des connaissances en s’amusant et créer la rencontre du club de midi qui continue même après. J’avoue que ça me manque être dans le studio avec lui.

……………………………………………………..

Fabrice & Davy-Carmel

Fabrice Nzeyimana, chanteur Gospel  Burundais et  fondateur du groupe Heavenly Melodies Africa. Est aussi un de ses amis de longue date.

Depuis quand tu connais Davy ?

Je connais Davy depuis 2009, je l’ai rencontré pour la première fois quand il est venu s’inscrire au sein de Heavenly Melodies.

Comment le décrirais-tu ?

Davy est un jeune homme passionné, il ne fait rien à moitié, c’est un homme de parole, ce qu’il dit il le fait avec tout son cœur et de toutes ses forces. C’est un homme de convictions qui ne se laisse pas influencer par n’importe quoi. Il aime l’art en général il est toujours souriant. Il boit beaucoup d’eau et mange très peu. Il est direct et franc.

Peux -tu nous raconter un souvenir fort que tu gardes de lui ?

Lors du concert.

Alors, je me rappelle d’un jour où nous avons préparé ensemble un concert sans aucun sou, on se rencontrait chaque matin. C’était en 2010, son optimisme me fascinait et m’inspirait à avancer sans peur. Nous avons mis ensemble des ressources et toute une logistique inimaginable et avons fait l’un de nos meilleurs concerts que je n’oublierai jamais le 9 juillet 2010  à l’IFB, ex CCF.

 

La chose la plus inspirante chez lui ?

Les membres du groupe Heavenly Melodies.

Son enthousiasme et sa créativité sont vraiment inspirants.

En travaillant  avec lui, qu’est-ce qui t’a marqué ?

Il n’aime pas trop de paroles sans actions. Il aime accomplir de petites tâches, chaque jour doucement mais sûrement aller vers le but. Bien que cela ne l’empêche de rêver, je dirai que Davy est un réaliste.

 

 

 

 

Alida Nibigira. Une de ses sœurs.

Avec ses soeurs Alida et Elsie

Comment le décrirais-tu ?

La description, c’est un gars très gentil, un grand rêveur, un artiste, un gars très intelligent et très sage.

La chose la plus inspirante chez lui ?

Le mannequinat et le design.

En travaillant avec lui qu’est-ce qui t’a marqué ?

Quand on travaillait ensemble, il était toujours très concentré et il voulait que tout soit parfait. Un grand bosseur, un grand leader et un excellent designer jusqu’au  plus petit détail, il me dit toujours quand il voit que je ne vais pas y arriver, « n’oublie pas que tu es un Gladiateur, rien n’est impossible pour un Gladiateur».

 

Quel genre de frère est-il ?

Il est le genre de frère que tout le monde rêverati d’avoir. C’est avec ses sœurs qu’il passe le plus de temps et aussi, ses neveux diraient sûrement qu’il est le meilleur des oncles.

Davy avec ses neveux Malaika et Jacob

Qu’est-ce qu’il aime au quotidien ?

Ce qu’il aime au quotidien, c’est écouter la musique (Beyoncé), le gospel, regarder les séries TV américaines et manger des biscuits au chocolat.

Dans la deuxième partie, nous aurons une interview avec Davy-Carmel Ingabire, lui-même.

ELSA MEMA

Load More Related Articles
Load More By Fashion257
Load More In Mannequinat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Comment obtenir naturellement les cheveux afro longs?

De nombreuses femmes rêvent de faire gagner quelques centimètres supplémentaires à leur ch…